La Hongrie vient d’adopter une loi anti-LGBT+ similaire à la loi russe sur la « propagande gay ». C’est une attaque honteuse envers les droits des Hongrois·es LGBT+. L’Union européenne doit répondre rapidement et fermement.

Le 15 juin, le parlement hongrois a adopté une loi qui interdit toute production pouvant être vue par des mineurs et présentant des personnages gays ou un quelconque soutien à la communauté LGBT+.


Tout contenu qui montre des relations LGBT+, une transition de genre ou un drapeau arc-en-ciel sera désormais libellée « non recommandée pour les enfants de moins de 18 ans » et ne pourra être diffusé à la télévision qu’entre 22h et 5h.

Cette loi couvre également l’education sexuelle et prévoit que seuls les professeurs et associations validées par l’État pourront enseigner cette matière.

Le gouvernement hongrois prétend que cette mesure vise à « protéger les enfants » mais c’est l’inverse. Lorsque l’on attise les flammes de l’homophobie et de la transphobie, on expose les enfants et les familles LGBT+ à la discrimination et aux violences.

Ce n’est pas la première fois que les familles arc-en-ciel et leurs enfants sont attaquées en Hongrie. En 2020, le Parlement a adopté une loi qui empêche effectivement les couples homosexuels d'adopter des enfants, limitant la possibilité d'adoption aux couples mariés.

Membre de l’Union européenne, la Hongrie s'est engagée à respecter les droits de ses citoyens. En adoptant cette législation, elle bafoue son engagement et doit faire face aux conséquences.

Signez cette pétition pour demander à l’Union européenne d’agir sans attendre et d’utiliser tous les outils dont elle dispose pour obliger le gouvernement hongrois à retirer la loi.

Objectif:  0

Commission européenne, Parlement européen et Conseil de l’Union européenne.

La nouvelle loi hongroise anti-LGBT est une attaque honteuse contre les droits des Hongrois·es.

Membre de l’Union européenne, la Hongrie s’est engagée à respecter les droits humains de ses citoyens. En adoptant cette loi, elle bafoue son engagement et les valeurs essentielles de l’Union.

Nous demandons à l’Union européenne d’agir sans attendre et d’utiliser tous les leviers à sa disposition pour obliger le gouvernement hongrois à changer de cap, notamment :

  • Employer le cadre de l’UE pour l’État de droit afin d’enquêter sur les effets délétères de la loi et demander au gouvernement hongrois de la retirer ;

  • Déclencher la procédure de l’article 7 contre la Hongrie ;

  • Ouvrir une procédure d’infraction à l’encontre de la Hongrie ;

  • Geler tous les paiements de fonds européens vers la Hongrie jusqu’au retrait de la loi.

14 août 2021

Dans un geste de solidarité avec nos frères et soeurs LGBT+ en Hongrie, les membres d’All Out se sont rassemblé·es devant les ambassades hongroises à Copenhague, Berlin, Sofia, Turin, Cracovie, Stockholm, Dublin, Lisbonne ou encore Brasilia afin de faire monter la pression sur la Commission européenne et d'agir contre cette grave violation des droits humains.

25 juillet 2021

Le 24 juillet, avec nos partenaires de la marche des Fiertés de Budapest, nous avons illuminé la ville aux couleurs de la Hongrie et de l’arc-en-ciel, et nous avons projeté un message puissant contre la loi anti-LGBT+ par-dessus le Danube, au nom du mouvement All Out.

21 juillet 2021

Aujourd’hui, le Premier ministre hongrois Viktor Orbán a annoncé un référendum visant à entériner la loi anti-LGBT+ récemment votée. Les Hongrois voteront pour confirmer ou non leur adhésion à cette loi. Ce référendum ne fera qu’attiser l’homophobie et la transphobie au cours des mois à venir. Nous continuerons à faire pression sur les institutions de l’UE pour faire abroger cette loi anti-LGBT+. (Source)

15 juillet 2021

Excellente nouvelle : La Commission européenne - l'exécutif de l'UE - vient de lancer une action en justice à l'encontre de la Hongrie, en lien avec la loi anti-LGBT+ récemment adoptée dans le pays. Cette action nommée "procédure en infraction" pourrait conduire à des sanctions par la Cour de justice de l'Union européenne. Nous continuerons à faire pression sur les institutions européennes pour obtenir la révocation de la loi. (Source)

8 juillet 2021

Le jour de l'entrée en vigueur de la honteuse loi anti-LGBT+ hongroise, inspirée par la loi russe, le Parlement européen adoptait une résolution pour appeler la Commission à lancer une procédure d'infraction accélérée et à utiliser tous les moyens de la Cour de justice tels que des mesures provisoires et, si nécessaire, des sanctions en cas de non-conformité. (Source)

23 juin 2021

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a qualifié cette loi de « honte » et a déclaré qu'elle allait à l'encontre des valeurs fondamentales que sont « la dignité humaine, l'égalité et le respect des droits de l’homme ». Le président a également promis « d'utiliser tous les pouvoirs de la Commission pour garantir les droits de tous les citoyens européens ». (Source)

22 juin 2021

18 États membres ont signé une déclaration pour condamner la loi anti-LGBT+ hongroise et appeler la Commission européenne à agir. (Source)

PARTAGEZ CETTE CAMPAGNE

Cette campagne a été lancée en coopération avec