Chine : Protégeons les personnes LGBT+ sur leur lieu de travail

Les personnes LGBT+ en Chine doivent affronter des discriminations et d’immenses difficultés sur leur lieu de travail. Même les multinationales qui prétendent soutenir les droits LGBT+ ne protègent pas leurs employé·es concerné·es dans la République populaire.

Signez maintenant pour leur demander d’abandonner immédiatement cette politique du "deux poids deux mesures".

En 2019, Wu Wei, un fonctionnaire gay vivant dans le Zhejiang, tentait de se suicider après quatre années de harcèlement au travail. Ce n'est pas un cas isolé.

Des millions de personnes LGBT+ en Chine sont discriminées et harcelées sur leur lieu de travail. 21 % des individus interrogés par le PNUD (Progamme des Nations Unies pour le développement) ont déclaré avoir été traités injustement dans leur milieu professionnel. 75 % choisissent de ne pas faire leur coming out, et 91 % des personnes trans sont peu rémunérées. Il n’y a pas de loi contre les discriminations anti-LGBT+ au travail en Chine. Cela signifie que ces personnes sont exposées à un fort risque de chômage, un taux d’emploi bas et différentes formes de discriminations.

Malheureusement, de nombreuses entreprises internationales ne protègent pas elles non plus leurs salarié·es LGBT+ en Chine, même si elles se présentent comme des défenseuses de la communauté LGBT+ ailleurs dans le monde.

De grands noms tels que Coca-Cola, Starbucks, H&M, L’Oréal ou TikTok ont adopté des politiques de diversité et d’inclusion qui mettent à l'abri leurs effectifs LGBT+… Mais pas en Chine.

Signez cette pétition pour demander aux PDG de ces cinq entreprises d’arrêter ce "deux poids deux mesures" et de protéger leurs salarié·es en Chine dès maintenant.

Cette campagne est réalisée en collaboration avec des militant·es sur place qui ne souhaitent pas révéler leurs noms.

Objectif:  0

James Quincey, PDG de Coca-Cola, Kevin Johnson, PDG de Starbucks, Helena Helmersson, PDG de H&M, Nicolas Hieronimus, PDG de L’Oréal, Shou Zi Chew, PDG de TikTok

Les personnes LGBT+ en Chine doivent affronter des discriminations et d’immenses difficultés sur leur lieu de travail.

La Chine n’a mis en place aucune loi contre la discrimination anti-LGBT+ au travail, mais les grands noms comme vous doivent veiller à protéger leurs salarié·es les plus vulnérables contre le harcèlement et les violences. Votre entreprise prétend soutenir les personnes LGBT+ partout dans le monde.

Vous avez adopté des politiques de diversité et d’inclusion qui protègent vos salarié·es LGBT+ partout… sauf en Chine.

Nous vous demandons de mettre en place sans attendre les mesures suivantes :

1. Publier au nom des dirigeants de votre entreprise des communiqués de soutien à vos salarié·es LGBT+

2. Mettre en place des politiques inclusives pour les personnes LGBT+ et des formations destinées à protéger vos salarié·es LGBT+ en Chine

3. Réaliser cette démarche en consultation avec les associations et collectifs sur le terrain.

Votre soutien marquera une étape essentielle pour la communauté LGBT+ de Chine. C’est également l’occasion pour vous de montrer que vous êtes réellement un allié mondial.

C’est comment d’être LGBT+ en Chine ?

Même si être LGBT+ n’est plus un délit depuis 20 ans en Chine, le pays n’a toujours pas mis en place de garanties juridiques pour les personnes LGBT+. Et alors que la Chine est devenue un acteur essentiel de la scène internationale, les droits LGBT+ sont passés sous silence — et ont même régressé au cours des dernières années. Les contenus LGBT+ sont soumis à la censure et de nombreuses activités et associations LGBT+ ont été interdites.

Pourquoi cette campagne est-elle uniquement axée sur les discriminations au travail ?

Selon un rapport réalisé en 2016 par le PNUD, plus de 75 % des personnes LGBT+ n’ont pas fait de coming out et ont vécu des discriminations. Parmi celles-ci, les discriminations au travail ont longuement été abordées au cours des dernières années. De nombreuses personnes témoignent avoir été licenciées, harcelées et discriminées en raison de leur identité.

Pourquoi ciblons-nous cinq multinationales ?

Les cinq multinationales que nous ciblons dans cette campagne prétendent soutenir les luttes LGBT+ à l’échelle mondiale. Elles se vantent d’avoir des politiques qui soutiennent la diversité et l’inclusivité, et elles aiment montrer leur soutien aux combats LGBT+ pendant le mois des Fiertés. Pourtant, tandis qu’elles défendent l’égalité LGBT+ dans certains pays, leurs politiques internes en Chine oublient de protéger les employé·es LGBT+. Cette campagne leur demande d’arrêter les politiques du "deux poids deux mesures" et de proposer à leurs employé·es LGBT+ les mêmes protections en Chine que partout ailleurs.

Partagez cette campagne