URGENCE :

Deux jeunes Tchétchènes en danger de mort

Deux jeunes Tchétchènes ont été arrêtés, remis aux autorités et ramenés de force dans leur pays d'origine. Demandez au Président américain d’exiger leur libération auprès de la Russie.

« Je demande à toutes celles et ceux qui peuvent nous aider : aidez-moi à retrouver mes fils sains et saufs. » Zara Magamadova,  maman de Salekh et Ismail


Le Russian LGBT Network rapporte que la police russe a procédé à une rafle dans le refuge de l'association et arrêté deux hommes LGBT+ qui s’étaient enfuis de Tchétchénie. Ils ont été remis aux autorités et ramenés de force dans leur pays.

En juin dernier, Salekh Magamadov (20 ans) et Ismail Isayev (17 ans) avaient quitté la Tchétchénie pour s’installer en Russie, à Nijni Novgorod. Ils avaient été arrêtés et torturés par les forces spéciales tchétchènes en avril et mai 2020 pour avoir créé un groupe d’opposition sur Telegram. Ils avaient dû ensuite s'excuser par message vidéo.

Leur capture par les autorités tchétchènes ne signifie qu’une chose : ils risquent d’être torturés et assassinés.

Le jour où Salekh et Ismail étaient arrêtés, le président américain Joe Biden demandait à tous ses diplomates et programmes d’assistance de redéployer leurs efforts vers la protection des droits humains des personnes LGBT+.

Appelez vous aussi le Président Joe Biden et le Secrétaire d’État Anthony Blinken à tenir leurs promesses et à demander immédiatement à la Russie de libérer Salekh et Ismail sains et saufs.

La vie des deux jeunes hommes est en danger.

Appelez dès maintenant à leur libération et partagez vite cette pétition avec vos contacts.

Signatures
Objectif:  0

M. le Président Joe Biden, M. le Secrétaire d’État Anthony Blinken

M. le Président, M. le Secrétaire d’État,

Deux jeunes hommes LGBT+ qui ont échappé à la torture en Tchétchénie ont été arrêtés par la police russe et remis aux autorités tchétchènes.

Ils sont en danger ; un danger grave et immédiat.

Ils ont été arrêtés au moment où vous étiez en train de publier votre memorandum présidentiel sur les droits LGBT+.

Nous vous demandons de tenir votre promesse : employer la diplomatie et l’aide américaine à protéger les droits humains des personnes LGBT+ et demander immédiatement à la Russie de libérer Salekh Magamadov et Ismail Isayev.

« Nous avons été emmenés en Tchétchénie. Sur le trajet, qui a duré deux jours et pendant lequel nous avons subi des violences physiques et psychologiques, nous nous sommes arrêtés dormir dans une maison inconnue. Nous sommes restés menottés toute la nuit. »

D’après le témoignage de Salekh Magamadov (Source en anglais

« Craignant d’être torturés, mon frère [...] et moi avons signé une confession que nous n’avons jamais prononcée. [...] Le matin du 7 février, nous avons été menacés et nous avons dû confesser un crime que nous n’avions pas commis. Ils nous ont dit que nous devions signer un papier. »

D’après le témoignage de Salekh Magamadov (Source en anglais

« Quand j’ai dit oui, l’officier de police m’a emmené dans une autre pièce et m’a frappé deux fois contre le mur. J’ai dû lui répondre que je signerais un accord avec l’avocat nommé d’office. C’est alors qu’il m’a dit : “Si vous tentez de résister, je vous tuerai, même au tribunal. Je ne serais pas un homme si je vous épargnais.” »

D’après le témoignage de Salekh Magamadov (Source en anglais

dernières nouvelles

11 mai 2022

Aujourd’hui, la Cour suprême de Tchétchénie a confirmé la sentence prononcée envers les frères LGBT+ Salekh et Ismaïl, qui seront transférés chacun dans une colonie pénitentiaire différente.

Ismaïl a été condamné à passer sept années dans un de ces établissements mêlant incarcération et travaux forcés (plus un an de prison supplémentaire pour ce dernier) et Ismaïl six années. Leur famille est convaincue que les deux frères sont pris de mire en raison de ce qu’ils sont et de leur orientation politique. Leurs avocats ont décidé de saisir la Cour de cassation et continueront à se battre pour que justice soit faite.

Signez et partagez la pétition afin de soutenir Salekh et Ismaïl.

22 février 2022

Aujourd'hui, un tribunal tchétchène a condamné les frères LGBT+ Salekh et Ismaïl à 8 et 6 années de prison, pour avoir fourni de la nourriture à un membre d'un groupe armé illégal. Mais cette accusation est fondée sur un faux témoignage que Salekh et Ismaïl ont dû signer après des heures de torture. Ils ont plaidé l'innocence, sans résultat. Leurs avocats vont maintenant faire appel et poursuivre leur combat pour la justice.

Nous devons faire monter la pression maintenant. Signez et partagez la pétition pour aider Salekh et Ismaïl à se battre pour obtenir justice.

26 janvier 2022

La Cour suprême de la République tchétchène a refusé de transférer l'affaire Salekh et Ismail à un tribunal plus impartial au sein de la Fédération de Russie. Les deux jeunes Tchétchènes ont appuyé cette demande par une grève de la faim de 12 jours, mais le tribunal tchétchène n'en a pas tenu compte.

6 janvier 2022

Une nouvelle audience a prolongé la détention préventive de Salekh et Ismail jusqu'au 27 mars 2022. En raison de leur état de santé critique et du refus d'accès à un examen médical, Salekh et Ismail ont dû interrompre leur grève de la faim.

21 décembre 2021

Après 10 mois de détention et menacés d’assassinat à la télévision tchétchène, Salekh et Ismaïl entament une grève de la faim pour demander que leur procès soit traité par une cour plus impartiale. (Source en anglais)

19 novembre 2021

Première audience. Accusés d’avoir donné de la nourriture à un groupe armé illégal, ils risquent jusqu’à 15 ans de prison. Le juge refuse de confier le procès à un tribunal plus impartial.

16 octobre 2021

La commission d'investigation tchétchène refuse d'enquêter sur les tortures subies par Salekh et Ismaïl.

13 septembre 2021

Le centre des droits humains Memorial déclare que Salekh et Ismaïl sont prisonniers d’opinion et que les poursuites entreprises contre eux sont politiques. (Source en anglais)

19 août 2021

L'avocat de Salekh et Ismail confirme qu'ils ont été torturés.

« Il a couvert mon visage et mon corps de coups de poing, et puis il a voulu m'étrangler », a déclaré Ismaïl.

« Ils m'ont écarté les jambes autant que possible avant de passer des heures à me couvrir de coups », a déclaré Salekh. (Source en anglais)

21 avril 2021

Six experts indépendants des droits humains mandatés par l'ONU, parmi lesquels l'Expert indépendant de l'ONU sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre, ont signé une lettre adressée aux autorités russes concernant l'arrestation et la détention arbitraires de Salekh et Ismail. (Source en anglais)

23 mars 2021

Les autorités tchétchènes arrêtent au moins 20 proches de Salekh et Ismaïl pendant pleusieurs heures : elles veulent savoir où se trouvent leurs parents afin de les obliger à rentrer en Tchétchénie. (Source en anglais)

9 février 2021

Ned Price, le premier porte-parole ouvertement gay du Département d’État, a exprimé son inquiétude sur le sort de Salekh et Ismail. (Source en anglais)

C'est un premier pas, mais nous devons maintenir la pression. Signez et partagez la pétition maintenant.

7 février 2021

Avant même que des poursuites ne soient officiellement engagées contre Salekh et Ismaïl, le ministre tchétchène Akhmed Dudayev déclare aux médias que les deux frères ont « avoué » aider « un groupe armé illégal ». Quelques jours plus tard, des poursuites sont lancées contre eux.

4 février 2021

Lorsque le Réseau LGBT Russe a découvert que les deux hommes avaient été arrêtés, il a immédiatement annoncé la nouvelle au public.

PARLEZ DE CETTE CAMPAGNE

Cette campagne a été lancée en coopération avec